Notre terroir

La notion de terroir tient sur trois piliers : le climat, l'homme et le sol.

 

Notre climat de l'Entre-deux-mers est qualifié d'océanique. Avec une douceur relative et une pluviométrie modérée mais bien présente, c'est un climat très favorable à la culture de la vigne. Pour autant, les pluviométries des mois de Mai, Juin et parfois Juillet sont très favorables également aux maladies cryptogamiques telles que le mildiou, l'oïdium et la pourriture grise. Il est alors indispensable de protéger le vignoble contre ces maladies, toujours de façon préventive car ces maladies pénètrent la vigne et ne sont alors plus enrayables. Pour cela, nous adoptons une lutte raisonnée avec l'aide de notre technicien de la chambre d'agriculture de la Gironde. Un suivi hebdomadaire précis permet d'adapter au mieux la stratégie de lutte.

 

La partie "humaine" de notre terroir est assurée par nos soins. Passionnés par notre métier, nous mettons toute notre énergie au bon développement de la vigne au sein de son environnement.

 

Notre terroir est composé de plusieurs sols.

Il faut en distinguer deux principaux : les boulbènes et les argilo-calcaires.

Le premier représente environ les deux tiers de la surface de notre vignoble. Ce sont des sols acides, frais, légers mais battants. Issus de la longue érosion des sols, ils sont essentiellement composés de limons et de sables fins ainsi que d'une petite proportion d'argile. Ils présentent l'avantage de se réchauffer moins vite que la plupart des autres sols, ce qui nous met le plus souvent à l'abri du gel de printemps. Ils confèrent à nos vins un fruité frais essentiel aux arômes de nos vins blancs, rouges et rosés.

Le second représente donc un tiers de nos surfaces plantées. Ils sont plus lourds mais bien fragmentés et plus aérés. Ils assurent à la vigne un très bon enracinement. Avec un pH plus élevé, proche de la neutralité, les argilo-calcaires apportent structure et stabilité à nos vins rouges.